Le plan de sécurité routière 2018

Le nouveau plan de sécurité routière a été annoncé en janvier 2018. Quelles sont les principales mesures ?

 

Excès de vitesse supérieur à 40 Km/h

Le conducteur contrôlé en excès de vitesse de plus de 40 km/h et faisant l’objet d’une suspension de permis aura la possibilité de continuer à conduire, à condition de ne conduire qu’un véhicule équipé d’un contrôleur électronique de vitesse.

En cas d’infraction, le permis de conduire sera immédiatement retiré ou suspendu.

 

L’alcool au volant

 

Le conducteur contrôlé avec un taux d’alcool supérieur à 0,8 g/l dans le sang dont le permis a été suspendu par décision préfectorale aura la possibilité de conduire pendant le temps de cette suspension à condition de ne conduire qu’un véhicule équipé d’un éthylotest anti-démarrage, à ses frais.

La pose d’un éthylotest anti-démarrage (EAD) avec suivi médico-psychologique sera obligatoire en cas de récidive d’infraction de conduite en état alcoolique.

 

A noter : Actuellement, la pose d’un EAD est une sanction prévue dans le Code de la route. Mais elle n’est pas obligatoire.

 

Conduire avec l’usage d’un téléphone

 

Une personne conduisant avec l’usage d’un téléphone pourra se voir retirer son permis de conduire.

 

Le permis sera retenu lorsque le conducteur tient son téléphone en main et commet en même temps une infraction menaçant la sécurité routière.

 

Limitation de la vitesse sur les routes à double sens

 

Les vitesses maximales autorisées seront réduites de 90 km/h à 80 km/h sur les routes à double-sens sans séparateur central, en dehors des routes à deux fois deux voies et des routes à trois voies qui sont conçues pour permettre des dépassements sécurisés.